MA VOISINE, UNE COUGAR, GENRE VIEILLE SUCEUSE …

… et, NON CONTENTE D'AIMER LA FELLATION, ON DÉCOUVRIRA son goût prononcé pour le sexe (en général et en particulier)

  • Publié il y a 6 jours
  • 2,2789

Mes aventures avec ma voisine, une cougar de 52 ans, pas farouche et sans tabous

La vie sexuelle débridée d'une vieille suceuse aux abois quand elle manque de plan baise

Ma voisine de palier, c'est Laure. Elle a 52 ans et pour moi c'est une vieille suceuse. Comme j'ai que 17 ans, une femme mature de 52 ans, pour moi c'est une vieille. Mon père il dit toujoujours qu'elle est vachement bien conservée pour son âge. Ce qui lui vzut un sacré retour de manivelle de la part de la daronne chaque fois qu'il dit ça. Cette cougar a des fesses charnues ultra sexy et une grosse paire de seins. Elle est toujours perchée sur des talons de 15 cm, ce qui fait que quand elle se déplace, elle ondule sacrément du cul. Ça me fait bander rien que d'y penser.

Laure, ma voisine cougar, a pris l'habitude de me siffler dès que mes parents ont le dos tourné. Elle me fait venir chez elle en minaudant. Elle m'installe dans son canapé, baisse mon pantalon, dégrafe son corsage et commence à s'occuper de ma bite. La bonne maman me caresse les bourses, fait courir sa langue le long de mon chibre, le mordille légèrement. Elle tire sur ma peau et me lèche le gland jusqu'à ce qu'il devienne énorme et cramoisi. Parfois elle me décalotte pas et joue avec sa langue entre mon prépuce et mon gland. Y a pas, j'ai affaire à une sacrée bonne vieille suceuse, une reine de la fellation. Comme je suis du genre à pas éjaculer direct, il lui faut une bonne dizaine de minutes pour déclencher l'ouverture des vannes. Elle m'a prévenu : "préviens moi quand tu vas venir, je veux tout dans ma bouche. Pas dans mes cheveux, pas sur mon visage, ni sur mes vêtements. Dans ma bouche". Je vais pas me géner. Au moment de gicler, j'enfonce ma bite au fond de sa bouche. La cougar roucoule de plaisir en avalant mon foutre. Elle me lèche la bite pour bien la nettoyer, la remet à sa place dasn mon slip, se lève et me claque la bise pour me dire merci. Je lui demande :
- quand est-ce que je pourrais te baiser ?
- je sais pas, on verra, elle me répond en clignant des yeux …

C'est tout vu, un de ces quatres je vais pouvoir avoir son gros cul entre mes mains, ça c'est sûr !!
Et pas plus tard que hier, elle me fait venir dans son salon, file dans sa piaule en me demandant de l'attendre. 5 minutes passent. Elle m'appelle. Je la trouve entièrement nue, couchée sur le dos, les genoux relevés. Elle me montre sa chatte :
- tu vois , je me suis épilée rien que pour toi. D'habitude je suis toute poilue, mais je ne voulais pas te faire peur. Viens me lécher miantenant.
Je me fais pas prier pour glisser ma tête entre ses guitares. Ma langue se glisse entre ses grosses lèvres déjà rouges et humides. Je farfouile entre ses lymphes et ça excite son clitoris qui enfle, gonfle et fit par se décapsuler. J'en profite pour le sucer et le mordiller.
Au moment de son orgasme, elle pousse un cri violent en me serrant la tête entre les jambes. Elle mouille comme une jeune femme. J'aime le goût de son sexe et de sa mouille.
- baise moi maintenant elle dit en se mettant à 4 pattes.
Je prend son cul si magnifique à pleines mains et enfonce ma bite dans son dargeot et commence à la travailler au corps. J'ai une vue plongeante sur son petit trou du cul marron qui s'ouvre légèrement au rythme de mes coups de marteau. Comme si il baillait. J'en profite pour glisser mon index dedans.
- la prochaine fois tu pourras m'enculer si tu veux, geint ma cougar entre deux couinements de plasir …

Clique ici pour rencontrer une vieille suceuse

Une cougar qui te demande la baiser, tu refuses toi ? Moi non !!

La vieille suceuse me taille une pipe

Mate comment ma queue disparait dans la bouche de Laure